FAQ Panneaux solaires

 

  • Pourquoi l’installation est-elle raccordée au réseau de distribution public et non pas sur des batteries ?

Les intérêts de raccorder les installations photovoltaïques au réseau plutôt que sur des batteries sont multiples. Au niveau écologie et environnemental, le réseau évite l’utilisation de batteries, qui sont des éléments contenant des quantités importantes de matière polluante (acide/plomb) et qui ont une durée de vie limitée à 7 à 8 ans de fonctionnement. En plus, chaque kilowattheure produit par le système photovoltaïque raccordé au réseau évite la production d’un kilowattheure d’origine fossile ou nucléaire. Enfin, un système raccordé au réseau produira pour la même surface de capteurs plus d’énergie solaire qu’un système sur batteries, qui lorsque les batteries sont pleines, ne peut plus produire d’énergie. C’est pour ces raisons que les installations photovoltaïques sont raccordées au réseau lorsque cela est possible et que l’utilisation de batteries est réservée aux sites isolés tels que les refuges de montagne ou les villages des pays en voie de développement situés loin des réseaux électriques.

  • Que ce passe-t-il en cas de coupure du réseau électrique ?

En cas de panne du réseau électrique, l’énergie solaire produite ne peut plus être évacuée et le système photovoltaïque se met en veille. L’arrêt de la production est réalisé instantanément grâce à un organe de découplage interne aux onduleurs et conforme aux exigences d’EDF en matière de sécurité des biens et des personnes. Cela signifie qu’en cas de coupure du réseau, nous sommes comme les autres consommateurs, nous n’avons plus d’énergie électrique. Il existe cependant des onduleurs très spécifiques qui permettent d’utiliser l’énergie produite par les panneaux solaires même en cas de coupure du réseau. Ce type de système est généralement réservé à des applications très particulières du fait de la nécessité d’utiliser des batteries et du surcoût que cela engendre !

  • Pourquoi avez vous choisi de vendre l’énergie produite au lieu de la consommer vous-même ?

Mais qui vous dit que nous ne consommons pas nous-mêmes l’énergie que nous vendons ! En effet, il ne faut pas confondre la transaction financière avec le flux physique de l’énergie. Vendre la totalité de l’énergie produite signifie qu’un compteur EDF est placé immédiatement après les onduleurs pour compter tout l’énergie que nous produisons. Ce compteur de production est placé juste à coté de nos compteurs de consommations et comme le courant électrique suit en général le chemin offrant le moins de résistance, c’est à dire le plus court, il y a fort à parier que nous consommons la quasi-totalité de l’énergie que nous vendons !

  • J’entends souvent dire qu’un système photovoltaïque ne produira jamais autant d’énergie qu’a nécessité sa fabrication ? Est-ce vrai ?

Bien sur que non ! Un grand nombre d’études scientifiques ont été menées par des chercheurs indépendants au sujet de l’analyse du cycle de vie et de l’énergie grise nécessaire à la fabrication des systèmes photovoltaïques. La plus récente, celle du chercheur E. Alsema de l’Université de Utrecht au Pays-Bas publiée en juin 2005, fait mention d’un temps de retour énergétique de 1,5 à 2,5 ans pour un ensoleillement correspondant au sud de l’Europe. Ramené au climat français, le temps de retour énergétique se situe entre 2 et 3,3 ans, ce qui signifie qu’un système photovoltaïque raccordé au réseau peut produire jusqu’à 10 fois l’énergie nécessaire à sa fabrication !

  • Pourquoi faut-il intégrer les panneaux solaires photovoltaïques à la toiture ?

Lorsque les panneaux solaires sont intégrés au bâti, EDF s’engage à racheter le kW 0.57 €. C’est uniquement dans ce cas là que l’on arrive à un retour sur investissement convenable. Lorsque les panneaux solaires sont posés sur la toiture c'est-à-dire en surimposition, EDF n’achète que 0.31 € par kW produit. Malgré un investissement plus lourd pour l’intégration, cette solution reste la plus rentable à moyen terme, économiquement parlant. Cette technique de pose est bien plus esthétique, en effet la surface du toit reste plan et de même niveau.

  • Comment le courant est-il injecté dans le réseau public ?

Le courant crée par votre installation solaire est injecté dans le réseau public grâce à l'installation d'un compteur supplémentaire. Si l'installation dispose encore d'un emplacement libre, il est possible d'utiliser celui-ci pour le nouveau compteur, après en avoir convenu avec le fournisseur d'électricité. Dans les autres cas, une petite armoire de compteur supplémentaire peut être montée.

  • Faut-il nettoyer régulièrement l'installation solaire photovoltaïque ?

Non, car dans notre pays, ce sont les précipitations qui se chargent du nettoyage nécessaire au bon fonctionnement. Il existe cependant des régions soumises à de fortes pollutions atmosphériques (complexes industriels), où un nettoyage des capteurs solaires à des intervalles éloignés peut s'avérer nécessaire.

  • L'installation doit-elle faire l'objet d'une maintenance ?

Les installations photovoltaïques ne nécessitent en général aucune maintenance. Elles ne contiennent pas de pièces mobiles, de paliers ou autres composants nécessitant une maintenance importante. Il est cependant recommandé de vérifier la justesse des valeurs de rendement en contrôlant régulièrement le compteur du courant solaire injecté ou en dressant un bilan à l'aide d'un ordinateur/enregistreur de données, pour détecter le plus tôt possible les éventuelles pannes de l'installation.

  • Où se place l'onduleur ?

L'onduleur de votre installation solaire doit être monté autant que possible dans un endroit frais. Des combles ou une cave avec des températures fraîches sont idéaux, parce que la chaleur lui est nuisible.

  • Que se passe-t-il quand le ciel est nuageux ?

Un panneau solaire photovoltaïque n'utilise pas que la lumière solaire directe disponible par temps dégagé, mais aussi ce qu'on appelle le rayonnement diffus provenant des nuages. En fait, c'est très simple : plus vous percevez la luminosité extérieure comme forte, plus le rendement de panneau solaire sera fort, peu importe que le soleil soit directement visible ou non.

  • Que signifie kWc ?

kWc signifie Kilowatt-crête (anglais : peak = crête), c'est l'unité de la puissance de crête d'un générateur solaire photovoltaïque dans des conditions normales d'essai.

  • Un coup de foudre peut-il détruire une installation solaire ?

Oui : un coup de foudre peut détruire une installation solaire. Mais une installation solaire n'augmente en rien la probabilité qu'un coup de foudre s'abatte directement sur votre bâtiment. Il est plus probable qu'une surtension soit induite dans l'installation par un coup de foudre s'abattant à proximité. Ces surtensions peuvent aussi détruire l'installation. C'est pourquoi l'onduleur est équipé de protection contre les surtensions (dispositifs intégrés) afin de protéger votre installation.

Les panneaux ou capteurs solaires photovoltaïques : En savoir +

Voir notre gamme de panneaux solaires >>