FAQ Chauffage solaire

L’énergie solaire peut elle seulement être utilisée pour chauffer l’eau ?

L'énergie solaire peut-être utilisée pour chauffer l’eau chaude sanitaire d'un foyer, mais ce n'est pas tout : il est également possible de chauffer son habitation grâce à l'énergie solaire. C'est le rôle des Systèmes Solaires Combinés (SSC) que je souhaite vous présenter aujourd'hui. A partir de la chaleur produite par des capteurs solaires thermiques, ceux-ci accordent la priorité au chauffage de l'habitation par rapport aux besoins en eau chaude, lesquels peuvent être couverts par un appoint.

D'après les renseignements fournis par l'ADEME, un système solaire combiné peut, en France, fournir de 20 à 40% des besoins de chauffage d'un foyer. Ce chiffre varie principalement  en fonction de la localisation de l'habitation et de la surface de capteurs utilisée. L'ADEME estime qu'il faut compter 1m2 de capteurs solaires pour 10 à 15m2 d'habitation à chauffer.

Quelles sont les deux grands types de systèmes solaires combinés ?

  • La première grande catégorie est celle des systèmes à hydro-accumulation (schéma de droite). Leur principe part du constat que l'énergie solaire ne peut être produite de manière prévisible et régulière, alors qu'il est nécessaire de pouvoir maintenir constante la température de l'habitation. Afin de remédier à ce problème, la chaleur produite par les capteurs est stockée dans un ballon d'eau-chaude "tampon" avant d'être diffusée à l'habitation, soit par un système de radiateurs classiques, soit par un plancher chauffant. L'inconvénient de ce système est l'importance du volume "tampon" nécessaire : le ballon d'eau chaude tampon doit ainsi avoir une contenance comprise entre 500 et 2000L ; on considère souvent que 700L est un minimum. Son avantage est que son implantation dans un logement existant n'exige pas de travaux très lourds.
  • La seconde grande catégorie est celle des Planchers Solaires Directs (marque déposée). Il s'agit du système représenté sur le schéma de gauche. Il est essentiellement incorporé à des logements neufs, car son installation nécessite des travaux importants dans le cas d'un logement existant. Son principe de fonctionnement est caractérisé pas l'absence de "tampon" de chaleur : le PSD utilise, comme son nom l'indique, non des radiateurs mais un plancher chauffant, qui sert en même temps de diffuseur de chaleur mais aussi de point de stockage. La chaleur est stockée directement dans la dalle en béton servant de plancher solaire, et non dans un ballon d'eau chaude. Concrètement, la dalle chauffante est traversée par un tuyau en serpentin dans lequel circule le liquide caloporteur réchauffé au niveau des capteurs solaires. Ce système permet d'obtenir une température modérée (23°C) et constante dans le logement. Il permet également un montage plus simple au niveau des raccords hydrauliques que les systèmes à hydro accumulation. En revanche, il nécessite un dispositif de régulation plus complexe (le régulateur doit jouer entre l'alimentation en chaleur fournie par les capteurs et celle fournie par l'appoint de manière à donner la priorité à l'énergie solaire).

Voir notre gamme de chauffages solaires >>